jeudi 11 avril 2013

Congrès : PDG-Bongo Ondimba ‘’ce machin’’, Consortium du système criminel intégré

Le PDG-Bongo Ondimba est un consortium des alliés d’une machine Machiavélique construite depuis près de 50 ans pour entretenir et pérenniser un système criminel intégré dont le seul but est de corrompre : les faibles, les opposants, la société civile, l’opinion nationale et internationale a travers les achats de conscience avec l’argent du contribuable gabonais ; voler et détourner les deniers publics ; piller les ressources naturelles du pays ; tuer : les opposants, les adversaires de leur système et la population par des crimes rituels, le poison et autres moyens. Le dictionnaire du droit privé de Serge Braudo définit un consortium en ces termes : « un consortium est une entente entre plusieurs personnes, associations ou entrepris en vue d'une coopération pour l'exécution d'une ou plusieurs opérations économiques, financières, scientifiques ou culturelles. Sa durée est celle de l'activité pour laquelle ses fondateurs l'ont prévu. Il constitue un groupement dépourvu de personnalité morale. Généralement en application de la convention qui règlemente les rapports des consorts, les membres peuvent se constituer solidaires et se représenter mutuellement comme le feraient les associés d'une société en nom collectif ». Cette semaine, nous avons vu le PDG se regrouper dans une solidarité diabolique pour poursuivre son agenda laissé par les fondateurs de ce parti et révisé par l’arriviste et opportuniste Ali Bongo Ondimba Alias : ‘’ l’homme inique et sinistre aux ambitions personnelles et égoïstes ‘’ dont l’objectif est le pouvoir et toujours le pouvoir. Cependant l'utilisation de l'appellation "consortium" n'est réglementée par aucun texte légal ou règlementaire. Le consortium ne constitue donc pas un type de société civile ou commerciale, de sorte que, ce qui peut porter à confusion, son utilisation étant libre, on constate que le mot "consortium" entre couramment dans la raison sociale d'entreprises sociétaires ou de groupements d'entreprises. Dans le cas du Parti Démocratique Gabonais, nous avons un parti entreprise qui est ‘’omniprésent’’ et ‘’omnipotent’’ dans tous les secteurs du Gabon. Le PDG n’est vraiment pas un parti mais un consortium mafieux qui aujourd’hui attend son déclin. Le consortium est aussi un groupement, réunissant sous une direction unique des moyens financiers ou matériels, en vue d'exécuter en commun des opérations déterminées. Synonyme : « société, corporation, fédération, holding, trust, affaire, coopérative, association, pool, entreprise, établissement, cartel ». Le bilan du congrès du consortium ‘’Parti démocratique Gabonais'' ce « machin » dirigé par feu Omar Bongo Ondimba dans le passé et Ali Bongo Ondimba dans le présent est un bilan tristement horrible, sinistre et dégoutant. Dans ce pays sans foi ni lois, le théâtre auquel le PDG a soumis les gabonais cette semaine est un spectacle qui devrait plonger le pays dans un deuil national. À la vue des images de l’anniversaire du PDG dont nous connaissons les résultats qui ne sont pas à commenter mais plutôt à pleurer. Les indicateurs avant la mort d’Omar Bongo Ondimba étaient clairs et ceux du temps d’Ali Bongo Ondimba sont tristement ‘’éloquents’’. Notre pays va très mal et l’arrivée d’Ali Bongo est venue empirer les choses. Les maux ont soi ; doublés, triplés ou quatriplés. Apres près d’un demi siècle ( 50 ans) de gestion du pays, nous n’avons d’autres choix que celui de constater que le Gabon a malheureusement des gens sans conscience nés avant la honte ! Au vu du sinistre spectacle triste a regarder que nous a soumis le PDG-Bongo Ondimba, nous faisons appel au gabonais de rentrer dans le deuil et dénoncer et combattre avec passion et sans état d’âmes ce groupement PDG-Bongo Ondimba dépourvu d’éthique et de personnalité morale. En ce temps d’anniversaire du PDG, en ce temps de tristesse et de deuil national où nous voyons ceux qui ont détruit et continuent à détruire les richesses : naturelles, morales, politiques et sociales de notre pays ‘’célébrer nous ne savons quoi ", l’UPG de PMM « des Amériques et d’Asie » condamne l’esprit de fête, de célébration de victoire qui anime cette semaine les dirigeants du PDG et leurs prosélytes. Il n’ya pas un ancien et un nouveau PDG, il ya un seul PDG ! Le PDG-Bongo Ondimba du système criminel intégré constitué en consortium des mafieux. Nous banalisons et rejetons avec la dernière énergie le faux bilan présenté par les dirigeants du consortium PDG-Bongo Ondimba et rejetons leurs objectifs pour les années futures. Nous demandons aux gabonais de tous bords y compris ceux du PDG qui ont quittés l’idéologie Machiavélique de ce système criminel intégré et qui pensent autrement aujourd’hui à : doubler de vigilance, à se mobiliser pour combattre ces objectifs et lutter pour la chute de ce système dirigé par Ali Bongo Ondimba, Accrombessi Maixent et Nzouba Ndama. Dans ce même objectif, nous annonçons l’ouverture dans les jours qui viennent d‘une campagne officielle contre ce système et aussi l’ouverture d’un site en anglais dont l’objectif est de mettre à nu les dérives du système PDG-Bongo Ondimba et ses responsables. Les crimes rituels, la corruption, la dictature, le pillage du pays, la nature criminelle d’Ali Bongo Ondimba et s'alliés proches etc. feront au quotidien le menu du site. Le site qui sera optimisé et qui aura pour objectif informer le public américain et anglophone en dehors des États-Unis sera un site apolitique. La lutte continue jusqu'à la chute du consortium PDG-Bongo Ondimba ! André Bouassa

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire